bjrsoleil

Dans mon dernier article, je vous parlais de la fête du livre qui se déroulait ce dimanche. Comme il y a 2 ans, avec quelques copines du club du mercredi, on a décidé de décorer un arbre avec des carrés de laine. Cette année, on était un peu mieux organisé, nous avions décidé de faire des carrés de 30 x 30 cm, au crochet ou au tricot, dans des couleurs dynamiques.

Je vous avais montré mes carrés dans mon article du 10 avril dernier.

Ces derniers jours, ma copine Annie et moi avons fait la partie couture pour arriver à ça

001

002

Et samedi dernier, il ne restait qu'à habiller notre arbre, et voilà le résultat

003

Nous avons eu une quantité de carrés suffisante pour décorer un 2ème arbre, même si la bande est un peu moins longue. 

004

On aperçoit les pompons réalisés par les enfants de la MJC, que nous avons suspendus sur une corde. J'aime beaucoup toutes ces couleurs, et ce côté un peu "baba cool". Et vous ? 

cutecolorspixieline1

Et puis dimanche, j'ai participé à la traditionnelle dictée qui ouvre les festivités. En voici le texte :

Le jardinier étourdi

Même si on ne l'avait vu qu'une seule fois, on se rappelait nécessairement de l'Oncle Arnold.

Etait-il un génie raté, un simple drôle ou un être à part ? On ne savait le dire. Il se plantait là, à vous dévisager de son air agacé mais enfantin, avec ses cheveux en bataille et son regard transparent comme le jour.

Il avait dû perdre quelque chose d'important, comme toujours, peut-être un pic en bois, un bout de ficelle ou un pot en plastique, laissé on ne sait où... C'était cela qui désespérait majestueusement la tante Agathe ! Son exception de mari semblait en communication profonde avec les secrets cachés de l'univers... et en totale contradiction avec le sens inné du rangement !

Il faut bien admettre que ses recherches horticoles défiaient toute concurrence, voire toute logique sensée. Son dessein à demi avoué était, sans nul doute, la reconnaissance de ses pairs au sein de la communauté scientifique, mais aussi le ravissement qu'il aurait adoré lire sur l'ovale du visage de la tante. Elle l'idolâtrait à coup sûr, mais certainement pas lorsqu'il était affairé au beau milieu de ce fourre-tout innommable qui faisait office de laboratoire d'expériences insolites !

L'oncle s'était plongé dans les nombreux ouvrages épineux, qui lui avaient ouvert en grand les portes de l'innovation des techniques de biologie végétale. Le miracle de la création d'une espèce nouvelle l'attirait outre mesure. Tout y passait : les feuilles d'un orchidée jacinthe, les pétales d'un magnolia rose, les fleurs d'un citronnier odorant, les graines d'un chou ou d'une amourette, les racines d'une clématite étalée, les bulbes d'une tulipe perroquet...

Et le dimanche 12 mai, contre toute attente, au terme des treize admirables espoirs, qui s'étaient, tour à tour, mués en tout autant de misérables échecs, l'indicible se produit : un insignifiant avorton de pousse verdâtre avait germé au centre d'une lamelle de verre...

Hélas... la formule inouïe de cette prodigieuse découverte, était restée coincée dans un coin obscur du cerveau de l'oncle, inaccessible, perdue à jamais !

Je ne l'ai pas trouvé trop compliqué, malgré quelques pièges dans lesquels je suis tombée. J'ai fait 3.5 fautes et j'ai terminé 4ème si mes souvenirs sont bons.

Voilà pour aujourd'hui !!

Je reviens bientôt vous parler broderie. 

BJournee